4 postures de yoga pour soulager l’anxiété 

Le stress et l’anxiété provoquent la sécrétion de cortisol, lequel stimule des zones sensibles, généralement situées le long de notre colonne vertébrale, dans nos systèmes nerveux parasympathique et sympathique. Mais lorsque nous nous efforçons de soulager ces points et que nous apprenons à être présents, notre réponse au stress, nos taux de cortisol et d’adrénaline se stabilisent. Alors, à vos tapis 😉

La posture de l’enfant (Balasana) 

En yoga, la posture de l’enfant est considérée comme un temps de récupération. Il est en effet souvent pratiqué pour se détendre et se recentrer entre 2 asanas particulièrement intenses. 

Cette posture favorise le relâchement des tensions dans le dos, le cou et les épaules – zones dans lesquelles le stress s’accumule. La pose de l’enfant facilite également la relaxation en encourageant une respiration consciente et régulière. En apaisant le système nerveux sympathique et en stimulant le système parasympathique, cette posture est particulièrement utile aux personnes souffrant d’anxiété. 

Étape 1 : 

Mettez-vous à quatre pattes, en touchant vos gros orteils. Vos mains doivent se placer directement sous vos bras, et vos jambes doivent être écartées de la largeur de vos hanches.

Étape 2 : 

Expirez en vous penchant vers l’avant, en laissant votre torse reposer sur ou entre vos cuisses, votre front sur le tapis. En gardant vos bras longs et étendus, pressez vos mains en gardant vos os du bassin sur vos talons.

Étape 3 : 

Maintenez cette pose aussi longtemps que vous le souhaitez. Lorsque vous avez terminé, redressez-vous lentement à l’aide de vos mains et asseyez-vous sur vos talons.

La posture de l’arbre (Vrikasana)

Le yoga est une question d’équilibre. En tout point de vue. La posture de l’arbre est l’un de mes go-to pour soulager l’anxiété. En réalisant des exercices d’équilibre en position debout, vous stimulez la concentration et la prise de conscience afin de détourner votre esprit de l’anxiété et de porter votre attention sur votre corps. Il suffit de quelques respirations dans la posture de l’arbre pour vous permettre de retrouver vos repères si vous traversez une période éprouvante. Elle procure un sentiment de sécurité et constitue un excellent moyen de ralentir la cadence lorsque la vie vous submerge.

Étape 1 : 

Debout, les pieds écartés à la largeur de vos hanches, placez votre poids sur votre jambe droite. Pliez votre genou gauche et placez la plante de votre pied gauche à l’intérieur de votre cuisse droite ou juste en dessous du genou, les orteils pointant vers le sol.

Étape 2 : 

Centrez votre bassin afin qu’il soit placé exactement au-dessus de votre pied droit. Appuyez la plante du pied gauche sur l’intérieur de la cuisse droite tout en résistant avec l’extérieur de la cuisse droite.

Étape 3 : 

Joignez vos mains en prière, les pouces au centre de votre cœur. Votre regard peut être tourné vers le plafond ou vers l’avant. Maintenez la position pendant 2 à 3 respirations, puis répétez de l’autre côté.

Crédits photo : Boho Beautiful

Guerrier 3 (Virabhadrasana III)

Si les équilibres debout ne vous conviennent pas mais que vous recherchez une pose de renforcement, qui vous allonge et vous mette au défi, le guerrier 3 est idéal. Elle renforce la colonne vertébrale et améliore la coordination, l’équilibre et la posture. Elle stimule également votre ceinture abdominale, ce qui contribue à améliorer la digestion – une bonne santé intestinale étant impérative pour lutter contre l’anxiété. 

Étape 1 : 

Commencez par effectuer une fente avec votre genou avant plié, votre jambe arrière tendue et votre talon arrière soulevé. Vos hanches et votre poitrine doivent être perpendiculaires à l’avant du tapis. Placez vos bras au-dessus de votre tête.

Étape 2 : 

Ramenez vos mains vers votre cœur, les paumes pressées l’une contre l’autre dans une position de prière. Penchez-vous vers l’avant jusqu’à ce que votre jambe arrière soit tendue vers l’arrière, au même niveau que vos hanches. Gardez votre pied fléchi et votre regard vers le bas.

Étape 3 : 

Assurez-vous que votre jambe de terre soit tendue, mais pas verrouillée au niveau du genou. Tendez vos bras vers l’avant de façon à ce que votre corps forme un « T ».

Crédits photo : Boho Beautiful

Jambes contre le mur (Viparita Karani)

Si vous avez déjà suivi un cours de yoga réparateur, cette pose vous est certainement familière. Elle est idéale pour soulager les douleurs lombaires et atténuer les symptômes de l’anxiété.

Cette pose peut être effectuée partout où il y a un mur, mais je vous recommande vivement de trouver un lieu confortable, silencieux et paisible pour profiter pleinement de ses bienfaits. Vous pouvez placer un oreiller ou une couverture sous votre colonne lombaire pour soulager la pression dans le bas du dos.

Étape 1 : 

Déroulez votre tapis de yoga à peu près à moitié et posez-le directement contre le mur. Asseyez-vous en plaçant votre côté gauche ou droit le plus près possible du mur, juste à l’extérieur de votre tapis.

Étape 2 : 

En un seul et même mouvement, faites pivoter vos jambes vers le mur et posez vos épaules et votre tête sur votre tapis. Avancez lentement jusqu’à ce que vos fesses et vos ischio-jambiers touchent le mur.

Étape 3 : 

Fermez les yeux et respirez à votre rythme. 

Crédits photo : Pinterest

Et comme l’anxiété se lit également sur notre visage – particulièrement ceux de la mâchoire – rejoignez-moi sur l’application Face Soul Yoga pour relâcher les tensions de nos 57 muscles – trop souvent oubliés. 

à propos d'Aurélia

Je suis Aurélia Delsol, fondatrice de la méthode Face Soul Yoga.

 Rejoignez 
 Face Soul Yoga 

 Catégories 

Lieux