Mes astuces pour favoriser la circulation de la lymphe

On a beau lire le terme “drainage lymphatique” tous les 4 matins – que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les magazines – je suis certaine qu’un bon nombre d’entre vous ignore ce qu’est exactement la lymphe et quel est son rôle.

À quelques semaines de l’hiver – période redoutable pour notre immunité – croyez-moi, vous ne regretterez pas d’avoir jeté un coup d’œil à cet article. 

Le système lymphatique – kézako ? 

Le système lymphatique est un réseau parallèle au système sanguin. Comme lui, il permet la circulation des fluides de l’organisme. 

Il est constitué de différents organes et vaisseaux comme le thymus, la moelle osseuse, la rate, les amygdales, l’appendice, les plaques de Peyer dans l’intestin grêle, les ganglions lymphatiques…

Tous ces organes lymphatiques participent activement au système immunitaire en produisant des cellules immunitaires ou des anticorps. 

La lymphe contient des protéines, des minéraux, des nutriments et d’autres substances qui nourrissent les tissus mais aussi une grande quantité de globules blancs et de déchets (cellules endommagées, cellules cancéreuses, particules étrangères, etc.). Les ganglions – par lesquels passe la lymphe – sont chargés de filtrer tous ces déchets. 

Une fois la lymphe épurée, elle se dirige vers d’autres vaisseaux ainsi que les canaux lymphatiques puis rejoint à nouveau la circulation sanguine.

Son rôle est donc primordial : elle nourrit les tissus, les débarrasse des déchets, et participe grandement à notre immunité. 

Épatante cette lymphe, n’est-ce pas ? 

Que se passe-t-il lorsque la lymphe ne circule plus ?

La lymphe circule lentement grâce aux contractions des muscles et des intestins et aux mouvements de la respiration. Ces mouvements exercent une pression sur les vaisseaux lymphatiques et favorisent la circulation du liquide.

Lorsque la circulation de la lymphe est ralentie, du liquide s’accumule. 

C’est ce qu’on appelle communément la rétention d’eau : coucou les oedèmes !  

Différents signes peuvent indiquer une mauvaise circulation lymphatique :

  • Le matin, votre visage est enflé, vos paupières sont gonflées ;
  • Vous prenez du poids et n’arrivez pas à le perdre malgré une alimentation équilibrée;
  • Vos jambes, vos chevilles, vos bras sont gonflés ;
  • Vous avez la sensation d’une perte de souplesse ou de mobilité.

Ces troubles sont sans gravité. En revanche, une affection plus gênante peut survenir en cas de circulation lymphatique très contrariée. Il s’agit du lymphœdème secondaire. 

Il survient généralement suite à un traitement chirurgical important, notamment après le traitement d’un cancer au cours duquel des ganglions et des vaisseaux lymphatiques sont retirés ou soumis à la radiothérapie. 

Enfin, dernier point moins visible, mais sans aucun doute plus pervers : une mauvaise circulation de la lymphe favorise l’accumulation de toxines à l’origine d’autres problèmes de santé. 

Vous serez alors plus exposé.e à la fatigue, aux problèmes de peau, à la prise de poids et aux maladies inflammatoires.

Mes astuces pour favoriser la circulation de la lymphe 

Si vous êtes sujet.te à la rétention d’eau, voici quelques mesures quotidiennes pour éviter cet inconfort.

  • Limitez le sel. Il favorise le stockage de l’eau dans les tissus et nous en consommons souvent trop.  
  • Surveillez vos apports en potassium. Celui-ci a l’effet inverse du sodium : il favorise la réabsorption de l’eau par les cellules. Consommez régulièrement des légumineuses (haricots blancs, lentilles, pois chiches…), des fruits secs (abricots, figues, raisin, amandes, noix…), des bananes. Le cacao, la chicorée, le thé, et les tomates séchées font partie des aliments qui contiennent le plus de potassium.   
  • Hydratez-vous suffisamment, de préférence avec une eau peu minéralisée. Si vous ne buvez pas assez, l’organisme retient naturellement l’eau pour éviter la déshydratation.  
  • Ne faites pas l’impasse sur les protéines. Ces dernières empêchent l’eau (la lymphe) de séjourner dans les tissus. La quantité idéale se situe en moyenne entre 55 grammes et 65 grammes par jour pour un homme, et entre 45 grammes à 55 grammes pour une femme. Inutile de vous jeter sur la viande, vous pouvez privilégier les protéines végétales, contenues dans les céréales complètes, les oléagineux (noisettes, noix, amandes, etc.), les légumineuses (lentilles, quinoa, soja, etc.)
  • Évitez les vêtements trop serrés qui empêchent la lymphe de bien circuler. 
  • Alternez le chaud et le froid sous votre douche. Cela stimule les vaisseaux aussi bien sanguins que lymphatiques. 
  • Intégrez le brossage à sec – une à deux fois par semaine – dans votre routine. Il favorise l’élimination des toxines par la transpiration. Les poils de la brosse stimulent les pores et les dilatent. Le corps transpire plus facilement, réduisant ainsi la quantité de toxines circulant dans le système lymphatique.
  • Pratiquez le Face Soul Yoga.  Certains mouvements libèrent le visage des toxines présentes sous les tissus cutanés. Réalisé régulièrement, le drainage lymphatique du visage favorise la circulation sanguine, lisse les traits et révèle la beauté du teint. Il est particulièrement recommandé chez les personnes sujettes au teint terne. 
  • Et enfin le point le plus important : bougez ! Rappelez-vous, pour bien circuler la lymphe nécessite des contractions musculaires. A minima, efforcez-vous de marcher chaque jour une bonne demi-heure. Quelle que soit l’activité choisie, douce ou plus soutenue, elle sera efficace ! Que ce soit le yoga, la natation, le fitness, ou un sport de combat. Faites votre choix ! 
This is your reminder to drink

Crédits photo : Vogue Italia

à propos d'Aurélia

Je suis Aurélia Delsol, fondatrice de la méthode Face Soul Yoga.

 Rejoignez 
 Face Soul Yoga 

Offre gratuite 

Une routine de 5 min : 5 exercices pour venir à bout de son double menton.

 Catégories 

Lieux